Gratin et radis

23 Nov Gratin et radis

Retour sur notre présence à cet événement important de l’animation française.

Les 8e Rencontres Animation Formation (RAF) et les 2e Rencontres Animation Développement Innovation (RADI) sont un événement confidentiel par sa taille, mais incontournable de l’animation française. Une fois par an, en novembre, à Angoulême au coeur d’une des villes les plus actives autour de l’image, toute la profession se retrouve pour faire un état des lieux général. Se retrouvent les responsables d’entreprises, de toutes tailles, et des écoles (publiques ou privées), mais aussi les partenaires institutionnels comme le CNC, Pôle Emploi, Audiens, l’AFDAS,… pour des discussions constructives pendant 3 jours.

L’événement commence par les RADI, orientées Recherche et Développement, sur la journée du mercredi. C’est une occasion unique de voir sur quelles problématiques les studios travaillent et sur quels points on se retrouve.

Les Fées Spéciales a pu, à cette occasion, proposer un regard sur les coulisses de trois de ses projets autour de la thématique du logiciel libre. Nous avons commencé par Antarctica, deux documentaires Arte pour lesquels nous avons fabriqué 6 minutes d’images animées, avec différentes techniques et finalités, le tout en ultraHD (4K). Ensuite nous avons parlé du projet de long métrage de Michel Ocelot sur lequel nous oeuvrons : Dilili à Paris. Nous avons évoqué la fabrication des pantins, figurants du film qui habillent le Paris de la Belle époque, et que nous construisons et animons par centaines. Enfin nous avons parlé du travail de dessin animé 2D fabriqué dans le logiciel 3D Blender pour le projet des Jeux Sapatic.
Au-delà des secrets de fabrication, nous voulions parler de l’utilisation du logiciel libre en production. Montrer que ça marche et que le libre répond à nos besoins tout en ayant un regard critique sur ce qu’il faudrait améliorer. Nous avons pu parler de Blender (3D), Krita (dessin), Processing (générations d’images) et Natron (compositing). Les retours étaient enthousiastes.
Les RADI ont été un cadre de discussion passionnant, offrant un regard sur les contrats de doctorants en CIFRE, des pratiques des studios, de réflexion autour de la pérennité de la programmation dans les entreprises, et d’un panorama d’outils innovants en production ou en cours de développement.

radi_02
radi_03
radi_04
radi_06

Les deux jours suivants, les RAF ont permis de constater une période très riche et intense de l’activité du milieu de l’animation. Le « plein-emploi » a même été évoqué, vu le nombre de productions en perspective et le volume de travail en cours. Une table ronde s’est concentrée sur les évolutions du Crédit d’Impôt à la production permettant de relocaliser des projets sur notre territoire. On se méfiera tout de même de certains effets d’annonces, mais on ne peut que se réjouir de cet élan pour notre secteur.
Les discussions rappelaient à quel point notre branche est en constante mutation, et que les technologies n’arrêtent pas de changer les pratiques de travail et collaboration. De nouveaux supports (tablettes, réalité virtuelle ou réalité augmentée, 360, …) enrichissent nos espaces de création, offrant de nouvelles possibilités d’écriture et diffusion.
Nous sommes tous très attentifs à ces évolutions, nos collaborateurs, nos partenaires, nos clients, et nous-mêmes; par goût de l’innovation et aussi simple curiosité de tester de nouveaux modes d’expression.

La conférence s’est terminée autour du making-of du très beau long métrage Ma vie de courgette, qui vient de passer les 500.000 entrées en France, et qu’on vous recommande chaudement. Et la traditionnelle dernière session réunissait les syndicats de graphistes et des producteurs. Après une rentrée houleuse autour de la mise à jour la convention collective du cinéma d’animation et la question de l’intermittence et la pérennisation des emplois, il était temps de faire un point.

Merci aux organisateurs pour cet instant unique et nécessaire de discussion, à l’abri de la frénésie de nos ateliers et studios. Plus intime que le Festival d’Annecy, les RAF nous ont permis de faire des rencontres, des échanges, des réflexions et des partages d’expériences.

Le programme détaillé de l’événement est disponible en ligne. Vous y trouverez bientôt les synthèses de toutes les présentations.

 

Crédit photo : Damien Picard, Clement Pellegrini