On parle de nous : Josep

On parle de nous : Josep

Revue de presse dithyrambique après l’annonce de la sélection de Josep au festival de Cannes 2020, puis sa sortie en salle le 30 septembre 2020 ! 

Entre juillet et décembre 2019, c’est plus de 1000 plans qui seront composités au studio. Vous trouverez dans cette revue de presse les principaux articles autour de ce projet.

Prix et distinctions :

  • Josep est labellisé Festival de Cannes 2020.
  • Aurel a reçu le Prix Ribera del Duero du meilleur réalisateur au Semana Internacional de Cine de Valladolid – Seminci.
  • Jean-Louis Milesi a reçu le prix du Meilleur scénario pour Josep au Festival International du film d’Athènes.
  • Josep a reçu la note de 9,4/10 auprès de l’Observatoire de la satisfaction / Echo du public.
  • Josep a reçu le prix du public au Festival International du Film de Fiction Historique.
  • Josep est nommé dans la catégorie animation des European Film Academy.
  • Le film reçoit le Prix La vague du Meilleur long métrage de fiction international au 34e Festival International du Cinéma Francophone en Acadie.

 

 

«Car Josep c’est, enfin, un geste artistique d’une beauté renversante. Lui-même dessinateur de presse, on sent à quel point raconter Josep Bartolí tient à cœur à Aurel.»

«Un coup d’essai façon coup de maître.»

«Un récit trépidant, magnifié par la beauté singulière de son animation.»

Josep : le film d’animation de l’année [Critique], Thierry Cheze, Première, publié le 28/09/20

«Voici Josep, un film superbe, graphique, politique et profondément humain.»

Le pitch cinéma, France TV – France 3, émission du 28/08/20

«Josep allie la finesse du trait, la délicatesse des couleurs et leurs enrichissements progressifs et le rythme de l’animation avec beaucoup de soin pour ne pas desservir l’histoire que le film raconte. Aurel est le dessinateur qui tient le crayon et le réalisateur qui en fait une caméra.»

JOSEP de Aurel, Freddy Klein, Le Blog de Freddy Klein – Médiapart, publié le 06/10/2020

«Aurel illustre ce récit de dessins magnifiques qui s’animent ou se figent et superpose même parfois une scène et le dessin qu’en fait Josep, son héros. Il signe ainsi un film émouvant, mais aussi une ode à la puissance du dessin.»

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Josep», un magnifique film d’animation historique, Catherine Balle, Le Parisien, publié le 29/09/2020

«L’animation est saccadée, à l’instar de la mémoire vacillante du vieil homme. Ces images peu animées se révèlent être de véritables compositions, des tableaux par lesquels se manifeste le talent d’Aurel pour retranscrire ses personnages, leurs émotions mais aussi la brutalité du sujet. À cela se mêlent des dessins originaux de Josep témoignant de la vie dans les camps, rappelant le talent de l’artiste et la force du dessin de presse, dans lequel tout se dit en une page. Aurel livre avec ce film un hommage vibrant et personnel au dessinateur.»

Josep, la résistance par le dessin, Pauline Demange-Dilasser, Fragil, publié le 22/09/2020

«Car ce film, outre le devoir de mémoire qu’il sous-tend, est aussi un magnifique film sur la transmission. Le graphisme d’Aurel conjugue avec une habileté dramatique virtuose autant la plume que le crayon, le feutre et enfin, lorsque nous retrouverons Josep au Mexique en compagnie de Frida Khalo, la couleur.»

Cinéma. « Josep » : le dessin pour arme, au cœur de la Retirada, cette honte française, Robert Pénavayre, Actu, publié le 12/10/2020

«Un premier long-métrage dessiné qui est un coup de maître.»

Aurel : « En 80 ans, les choses n’ont guère changé », Christophe Kantcheff, Politis, publié le 23/09/2020

«Aurel signe un magnifique et poignant film d’animation évoquant le destin de Josep Bartolí, dessinateur catalan ayant fui le régime de Franco en 1939 et qui s’est retrouvé dans d’immondes camps de la honte, en France.»

«Film d’animation majeur de cette année 2020, Josep bénéficie du label sélection officielle du Festival de Cannes.»

«Josep»****: résister, d’un trait de crayon, Christophe Caron, La Voix du Nord, publié le 29/09/2020

«. C’est un film ambitieux et puissant, avec une belle correspondance du fond et de la forme. L’animation permet de raviver le souvenir et de faire le portrait de Bartoli en utilisant son propre moyen d’expression: le dessin, l’arme qui lui a permis de résister et de témoigner d’une période sombre de l’histoire franco-espagnole, encore peu montrée au cinéma. Un film romanesque sur les enjeux de la mémoire et de la transmission, avec leurs zones d’ombre et de lumière. Une magnifique ode au dessin comme puissance salvatrice. Intelligent, subtil, émouvant !»

Film d’animation : “Josep”, quand l’art est salvateur, Sophie Esposito, Reforme, publié le 23/09/2020

«Regard sur l’histoire et drame humain, Josep illustre combien l’animation se prête au traitement de sujets graves.»

« Josep », un film d’animation poignant sur un réfugié républicain espagnol en France, Jacky Bornet, France info – Culture – Sorties de films, publié le 28/09/2020

«Délicate et profonde, cette merveille d’animation portée par un très beau casting vocal est l’une des belles découvertes de cette rentrée.»

«Josep est un film sensoriel, qui place le spectateur dans une sorte de bulle. Ce dernier va avoir ses sens en éveil. Visuellement, le long-métrage touche au sublime et redonne ses lettres de noblesse au cinéma d’animation que beaucoup d’esprits chafouins reprochent d’être trop marqué par les nouvelles technologies. Par ailleurs, et cela mérite d’être également souligné, le long-métrage d’Aurel doit également s’écouter d’une manière particulière. Car le casting vocal est absolument impeccable.»

«Au final, il est compliqué de trouver des bémols à Josep. Éventuellement sa durée. 1h14, c’est un peu trop court. À une époque où les films sont souvent trop longs, il est finalement assez rare d’en trouver certains où l’on souhaiterait que ça continue encore et encore. Et pourtant, avec le long-métrage d’Aurel, le miracle se produit. Que viva el cinema !»

Cannes 2020 – « Josep » : Le prix de la liberté, Antoine Le Fur, Maze, publié le 02/10/2020

«La qualité de l’image est magnifique. »

« Le choix des plans, des angles choisis, des détails qui s’animent et de ceux que l’on laisse fixes, les physionomies des protagonistes principaux ( la rondeur bienveillante des traits du soldat bleu-narrateur …à la physiognomonie de cochon d’un de ses compagnons de dortoir, des lignes du visage creusé de Josep …aux couleurs éclatantes de Frida) : tout séduit et convainc. »

Josep : le magnifique biopic dessiné d’Aurel et l’hommage bouleversant aux réfugiés et exilés de la Retirada, Julie Cadilhac, La Grande Parade – Dompteurs de l’image, publié le 28/08/2020

«Film sur la mémoire multipliant les flashbacks dans le passé de l’artiste, Josep s’annonce aussi comme un hommage à l’efficacité du trait du dessinateur, à sa capacité à tout dire sur une seule page. »

«Un film prometteur que l’on pourra découvrir en salles le 30 septembre prochain.»

 

Exclusif : « Josep », un extrait du film d’Aurel sur la Retirada, Stéphane Dreyfus, La Croix – Animez-vous les uns les autres, publié le 18/06/2020

«Ce biopic inspiré d’événements authentiques est poignant, et la colère devant le traitement indigne que la République française a fait subir aux réfugiés n’est pas éteinte. Le crayon est une arme à tuer les fascistes, le film le démontre avec éclat. »

«♥♥♥ Josep »

« Billie », « Les héros ne meurent jamais », « A cœur battant »… Les films à voir (ou pas) cette semaine, FF, L’OBS, publié le 30/09/2020

«Un long-métrage animé, émouvant et singulier, qui fait œuvre de mémoire tout en rendant hommage à l’art graphique.»

«Josep ***»

« Josep », un film d’animation contre l’oubli des exilés espagnols, La Croix, publié le 29/09/2020

«Un autre dessinateur, Aurel, lui rend aujourd’hui hommage dans un film d’animation remarquable.»

«Ce premier film plus que prometteur confirme la bonne santé artistique du cinéma d’animation « adulte » en France et rappelle avec brio qu’un bon dessin vaut souvent mieux qu’un long discours.»

« Josep », l’animation pour mémoire, Olivier De Bruyn, Les Echos, le 29/09/2020

«Ce qui m’a vraiment séduit c’est la pureté du trait. Il y a comme ça une ambiance très très douce qui ne rentre pas en porte-à-faux avec la violence du sujet, mais au contraire qui montre cette injustice et c’est aussi la portée du sujet qui rentre en écho brulante avec l’actualité et le sort des migrants n’en est que plus frappant. Allez voir Aurel !»

« Kajillionaire » : le grand retour du cinéma indépendant américain, Thomas Baurez et Vincent Roux, A l’affiche ! – France 24, émission du 30/09/2020

«Film d’animation réalisé par Aurel, « Josep » est l’hommage d’un dessinateur à un aîné du siècle passé. Le trait charbonneux, l’image presque fixe transforment chaque plan en un tableau saisissant… jusqu’à l’explosion de couleurs sud-américaines.»

« Billie » et « Josep », les deux films à voir ce week-end, Adrien Gombeaud, Les Echos, le 02/10/2020

«Josep meilleur film de la semaine selon la presse.»

«1ER : JOSEP – 4.0/5»

Josep meilleur film de la semaine selon la presse, Laurent Schenck, Allociné, le 03/10/2020

«TTT On aime passionnément.»

Josep, Guillemette Odicino, Télérama

Director Aurel on Cannes Selection Animated Feature ‘Josep,’ Memory, Movement, Music, Ben Croll, Variety, publié le 17/06/2020

« Josep » : Le dessinateur de presse Aurel rend hommage à un artiste espagnol aujourd’hui oublié, Caroline Vié, 20 minutes, publié le 29/09/2020

«Josep ***»

Les films au cinéma cette semaine : « A cœur battant », « Josep », « Billie », Le Journal du Dimanche, publié le 29/09/2020

«Aurel, notre talentueux dessinateur, collaborateur également du Monde et du Canard enchaîné, passe au cinéma. Figurant dans la « sélection officielle 2020 » du festival de Cannes, Josep, son premier long-métrage dessiné, sortira sur les écrans le 30 septembre.»

Aurel, du pinceau à la toile, Christophe Kantcheff, Politis, publié le 22/07/2020

«Dessinateur de presse, auteur d’une vingtaine d’ouvrages et de nombreux reportages graphiques, Aurel dont le premier court-métrage s’appelait « Octobre noir », entre dans la cour des grands. Avec « Josep », il signe son premier long-métrage, un film d’animation dont la puissance d’évocation l’apparente aux conteurs les plus doués. « Montrer le dessin comme un cri », dit-il, et en effet, chacun de ses plans s’ancre dans le cœur de ceux qui regardent.»

«Magnifique éloge de l’art, de l’obstination des individus, de l’héroïsme sans gloriole, celui qui sauve sans attendre d’être récompensé.»

Cinéma : « La femme qui s’est enfuie », « Les héros ne meurent jamais », « Josep »… nos avis de la semaine, Sophie Avon, Sud Ouest, publié le 30/09/2020

«Les flashbacks multiples dans le passé de l’artiste nous montrent les souvenirs d’un Josep vieillissant, séquences saccadées, peu animées, difficile exercice entre le dessin d’animation et le dessin de presse où s’exerce le talent du dessinateur à tout dire en une page.»

Film historique d’animation avec Cine Millau Sagunto, demain,  Journal de Millau, publié le 04/10/2020

«Pour autant, il ne faut pas passer à côté de ce petit bijou tant pour la qualité de son « animation » que pour la narration de la vie de Josep Bartoli.»

Série de l’été (7/7) : un bouillon de culture à Montpellier, Cédric Nithard, Metropolitain, publié le 29/08/2020

«L’animation peut-elle dire des grandes histoires ? oui ! à travers  » Josep », AUREL décrit les camps de concentrations gérés par l’état français.»

Ne pas effacer l’histoire et la souffrance, Présentée par Henry VEDRINES – Grand Écran, RCF Radio, le 16/10/2020

«Et sur l’écran du cinéma, le dessin est célébré pour un travail visuel époustouflant où rugit et rougit la superbe de savoir s’exprimer haut et fort. Car Aurel nous propose de graver la haine mais aussi la danse, la joie, le visage de l’aimée, dans cette comédie humaine grinçante et bilingue, qui rend hommage au courage, à l’humanité et à la mémoire sans jamais rien figer. Merci pour le mouvement, la vie et la révérence d’un dessinateur à un autre qui se termine dans un bain mexicain de couleurs… »

Josep d’Aurel : Quand le grand écran rend hommage au dessin, Yaël Hirsch, Toute La Culture, le 07/10/2020

Josep un film dessiné, Michel Flandrin, France Bleu Vaucluse, le 14/10/2020

Le réalisateur Aurel à Nîmes : « Je voulais raconter l’histoire de Josep avec des dessins vivants »,  Céline Escolano, Midi Libre, publié le 25/08/2020

De l’émotion à Perpignan pour la sortie du film « Josep »,  Romain Berchet, France Bleu Roussillon, publié le 30/09/2020

Jean-Louis Milesi scénariste du film Josep et David Fiorlina La prog du Tram, Thierry Georges – Le 18/19 en Moselle, RCF Radio, le 24/09/2020

Cinéma à Montpellier : Aurel narre la vie d’un dessinateur réfugié dans son film « Josep », Armelle Goyon,  France 3 Occitanie, le 09/10/2020

Josep, Une vie secrète, Maternal, Yalda La nuit du pardon, Présentée par Mireille Basset et Laurent Bachler – A chacun son cinéma,  RCF Radio, 16/10/2020

« Josep », réalisé par Aurel : devoir de mémoire et hommage au dessin, Elodie Suigo, France Info – Le monde d’Elodie, publié le 30/09/2020

Entretien Cinéma | Le dessinateur Aurel croque l’histoire vraie de Josep Bartolí et la Retirada, MT, Made in Perpignan, publié le 11/09/2020

Cinéma : le destin fabuleux de Josep, le film du dessinateur montpelliérain Aurel, Jean-Marc Aubert, Metropolitain, publié le 01/10/2020